L’expression

L’écrivain tunisien Mansour Mehenni lauréat

Lundi 20 Janvier 2014 – Lu 129 fois

Le prix littéraire international Kateb-Yacine, récompensant les meilleures oeuvres littéraires et d’analyse, a été décerné, samedi dernier à Guelma lors de la clôture du 5e Forum international sur la vie et l’oeuvre de Kateb Yacine, à l’écrivain tunisien Mansour Mehenni. Le jury a remis le prix littéraire doté de 22.000 euros, institué à l’occasion de cette édition, au Pr Mansour Mehenni de l’université de Tunis El Manar pour son oeuvre La Nuit des Mille et Une Nuits, en langue française, au cours d’une cérémonie organisée en présence des autorités locales et l’ambassadrice d’Autriche à Alger, Mme Aloisia Worgetter. Un jury international composé de cinq spécialistes des oeuvres de Kateb Yacine ont départagé les trois oeuvres littéraires qui ont concouru pour ce nouveau prix littéraire. Le prix spécial Kateb-Yacine, doté d’une somme de 1000 euros, a été attribué à l’écrivain Benamar Mediene pour son oeuvre La Littérature maghrébine d’expression française. Les participants aux travaux de ce 5e Forum international, tenu sous le slogan «Kateb Yacine, la langue, l’art et la Révolution», ouvert mercredi dernier au Théâtre régional Mahmoud-Triki, ont suggéré le thème «Kateb Yacine, carrefour culturel, textuel et artistique» pour la 6ème édition programmée à la mi-mars 2015. Les présents ont également recommandé de créer le noyau d’un conseil scientifique composé de 10 membres spécialistes dans les oeuvres de Kateb Yacine. Les universitaires conviés à ce rendez-vous littéraire ont aussi suggéré d’introduire quelques modifications au prix littéraire Kateb Yacine, lors de sa 6e édition, et proposé la création dans la wilaya de Guelma d’un centre de documentation et de recherche consacré aux oeuvres de l’auteur de Nedjma. Ils ont également proposé de désigner Benamar Mediene, ami de Kateb Yacine, en tant que consultant de ce centre. Durant les quatre jours de ce 5e Forum international sur la vie et l’oeuvre de Kateb Yacine, 38 communications ont été présentées par de nombreux chercheurs et universitaires étrangers et nationaux venus de France, de Pologne, de Tunisie, de Côte d’Ivoire, de Corée du Sud et du Liban. Initié par l’Association de promotion touristique et revitalisation culturelle de la wilaya de Guelma, le Forum international sur Kateb Yacine a été clôturé par une soirée musicale en l’honneur des participants.