Théâtre : La Boucherie de l’espérance de Kateb, à Guelma après Paris ?

Le texte théâtral de Kateb Yacine, intitulé Boucherie de l’espérance ou Palestine trahie, a été plusieurs fois. Voici qu’une jeune équipe s’y remet de nouveau à sa manière, en France, c’est l’équipe de l’Idiot collectif qui, au terme de plusieurs mois de travail, s’est appliquée à une série de représentations du 15 au 18 septembre 2015, à La Parole errante, un espace culturel à Montreuil (Paris).

« A qui appartient le désert et qui il convient (revient ?) de le balayer ? » Telle est la question pour Mohamed et Moïse, le premier boucher-chômeur, le second balayeur de la synagogue d’Israël. Comme des coqs, ils sont amenés à se livrer à des combats orchestrés par les grandes puissances étrangères. Réunis dans une complicité amicale et amusante, à laquelle femmes et animaux s’associent, c’est aux symboles des pouvoirs politiques et religieux que les deux protagonistes doivent s’attaquer par toutes formes de supercheries et de railleries.

marion

Le texte (originellement en arabe populaire algérien) est établi et traduit par Zebeïda Chergui, adapté et mis en scène par Marion Tecquert (Assistée d’Arthur Mosca). Elle est jouée par Charline Granger, Charlotte Gressier, Edouard Liotard Khouri-Haddad, Bastien Lombardo, Arthur Mosca, Flore Tricon.

Une séance de débat se tient après chaque représentation. C’est heureux parce qu’on sent sans doute, aujourd’hui plus que jamais, le besoin de réactualiser Kateb Yacine et d’interroger son œuvre sur sa façon de nous interpeler en rapport à l’actualité incendiaire qui nous brûle, menaçant peut-être de nous immoler.

aff-kat

Ali Abbassi, président de l’Association Promotion touristique et Développement Culturel de Guelma (Algérie) et le Tunisien Mansour M’henni, président du conseil scientifique du Forum International Kateb Yacine de Guelma, dont la septième édition se tiendra justement en mars 2016 sur le théâtre de Kateb Yacine, ont fait le déplacement à Paris pour assister à la représentation et négocier avec la troupe la programmation de la pièce à Guelma, pour le 70 Forum de Kateb, et peut-être en Tunisie en marge d’une manifestation sur la Nouvelle Brachylogie.

Sadock Abderrahman